Innovation : Géothermie pour l’école Jules Ferry de Trappes (78)

Depuis sa création, notre bureau d’études à pour vocation d’être un acteur local soutenant les projets innovants. Nous sommes fier de pouvoir contribuer à la démocratisation des énergies renouvelables en Seine-et-Marne. En effet, la géothermie est une énergie propre et naturelle, n’émettant aucun CO2 pour produire de l’électricité durant son fonctionnement.

production géothermique école

La genèse du projet :

Pour ce projet d’une durée de près de 3 ans, l’Atelier des Fluides a collaboré avec le cabinet d’architectes A5A Architectes à la conception et à la réalisation de ce bel équipement.

Les chiffres clés du projet :

  • 2 741 m2 de SHON
  • 22,9 tonnes de CO2 évitées par an

Bénéficiaires et partenaires :

  • Bénéficiaire : Mairie de Trappes
  • Partenaires : Direction régionale de l’ADEME en Île-de-France et le Conseil régional Île-de-France

Coût global et financement du projet :

  • Coût global : 299k€
  • Financement :
  • ADEME : 35k€
  • Conseil régional Île-de-France : 35k€

La gestion de l’énergie étant le point-clé de ce projet, le choix d’un système performant pour le chauffage s’est traduit par la mise en place d’une pompe à chaleur géothermique sol/sol qui puise sa chaleur dans la terre à l’aide de capteurs et la diffuse dans le bâtiment via un plancher chauffant. Cette solution permet un rendement optimal.

Un émetteur basse température couplé à ce système garantit le confort thermique des occupants tout en permettant des économies d’énergie non négligeables. Comme il s’agit d’un établissement scolaire, le site est inoccupé pendant les vacances scolaires d’été.

L’installation est donc utilisée durant la période de chauffe. Dans un objectif ludique et de sensibilisation des enfants aux énergies renouvelables, un écran connecté situé dans le hall affiche la quantité de chaleur produite par le système géothermique ainsi que la quantité de CO2 économisé.

Cette installation performante a permis de réduire les consommations en énergie non renouvelable du site et donc la quantité de gaz à effet de serre rejetée par an.  La pompe à chaleur géothermique mise en place permet ainsi d’éviter l’émission de 22,9 tonnes de CO2 par an.

L’installation présente un COP d’environ 4,79, ce qui signifie que pour 1 kWh d’électricité dépensé, quasiment 5 kWh sont produits. En d’autres termes, l’énergie produite est donc presque 5 fois moins chère à l’usage en comparaison avec une chaufferie classique.

« La ville a opté pour la géothermie car c’est une des meilleures techniques permettant de recourir aux énergies renouvelables. Après concertation avec la maîtrise d’œuvre, les études ont démontré que le site s’y prêtait. Ce moyen de chauffage a l’immense avantage d’être une source de calories quasiment gratuite et est pérenne. Après deux hivers de chauffe, les utilisateurs sont satisfaits du ressenti du chauffage. »

Mme Véronique Tingaud – ingénieur et chargée de projets à la mairie de Trappes

Un projet à chiffrer ?
Demander un devis